dimanche 19 février 2017

Duo


Les travaux du grenier avancent. De nouvelles photos dans les prochains jours.

Je dois dire que pour ce chantier je bénéficie de l'aide d'un duo de choc ..




A très bientôt !

lundi 13 février 2017

Grenier


Bon alors voilà ... Le chantier d'aménagement du grenier est commencé depuis une semaine. Voyons ça !

Le grenier vu dos au pignon Nord. Rappel : il fait un peu plus de 11 m de long et un peu plus de 5 m de large  (c'est précis, non ?). En gros 60 m2 au sol. Chaque rampant fait 3 m et ils reposent sur les murs de la maison qui dépassent le plancher d' 1,50 m.
Il y a environ 125 m2 à isoler.
Vue du grenier avec escabeau, scie, règle alu, toilettes sèches (j'ai droit aux plus grandes toilettes du monde = 60 m2 ... Imaginez un peu !?), quelques paquets de laine de bois et diverses choses plus ou moins utiles.
A droite passage des gaines qui desservent le rez de chaussée (et le grenier) tout ça va se retrouver derrière l'isolant.
Le tracé orange au sol indique la surface approximative de la future salle de bains.
La laine de bois entre chevrons avait été posée il y a quelques années : c'est donc la première couche de 12 cm d'épaisseur.


Avançons un peu vers le fond ... On voit les pannes de douglas de 5 m (14,5 cm x 4.5 cm) qui servent à faire les coffres pour l'isolant (j'y reviens un peu plus loin). Pour les rentrer je n'ai pas d'autre solution que de les passer par la lucarne qu'on voit sur la photo.
La technique consiste à ouvrir la fenêtre (pas con le mec ?!), de dresser d'en bas quatre pannes en les faisant en partie rentrer dans la fenêtre puis de venir dans le grenier pour les tirer d'en haut. C'est sportif mais pour des raisons de place je n'en monte qu'une dizaine à la fois : j'ai le temps de me reposer ensuite (d'ailleurs vous devinez un bout de matelas en bas à gauche de la photo) !
On distingue aussi les gaines et fils nécessaires à l'installation électrique à venir ...



Si on se retourne (c'est à peu près la seule solution si on veut sortir du grenier) on voit le pignon Nord dont la partie isolation est terminée.
Les gaines qui pendouillent sont celles qui seront encastrées dans la cloison de la salle de bains. A droite la sortie ...
L'OSB à gauche sert de fond à de futures étagères. J'ai fait ça car le mur de ce pignon présentait à cet endroit un renfoncement et je trouvais dommage de perdre cette place. D'ailleurs derrière cette couche d'isolant je bourre toutes le chutes de laine de bois que je peux avoir.
Vous avez compris le principe de cette isolation : une structure bois (un coffrage)  de 14.5 cm de profondeur dans laquelle je fais rentrer (en force) les panneaux. Un panneau fait 58.5 cm de large mais l'écartement entre montants n'est que de 56 cm. Évidemment, il y a un ou des écartements plus étroits car je rappelle que c'est une maison ancienne ... Il y a donc parfois un peu de découpe des panneaux de laine de bois à faire  mais ça se fait très bien avec une vieille égoïne à grosses dents.



Ce qui est fait pour les pignons l'est aussi pour les rampants. Sur la photo ci dessous on voit du haut vers le bas : la première couche de laine de bois entre chevrons, une face d'un chevron, les pièces de bois que j'ai fixées aux chevrons de la charpente et perpendiculairement à ces mêmes chevrons (pour une longueur de 5 m je mets simplement deux bonnes équerres renforcées, puis je visse en travers au niveau de chaque chevron). Entre ces pièces bois on devine la deuxième couche d'isolant. En dessous, plus grise, un morceau de ferme de la charpente d'origine (quand le toit a été refait en 2007, les couvreurs ont gardé les fermes et les pannes d'origine. Tous les chevrons ont été changés et bien entendu calés de niveau !).
Au fond le pignon.


Tiens un photographe ...


L'isolant utilisé est du Steico Flex. Zoomez sur la photo pour avoir les caractéristiques (ou cherchez sur le net ? je ne vais pas tout faire quand même !)



Les matériaux sont stockés sous le hangar. 57 paquets de laine de bois et 60 morceaux de bois de 5 m ... Tout ça à monter gentiment au grenier.



Une fois tout l'isolant posé, je mettrai un film frein vapeur sur toute la surface, puis des liteaux et, enfin, sur les liteaux, la finition (bois, fermacell, à voir ...). L'espace entre la finition et le frein vapeur permettra de passer les gaines électriques.

Dans ce grenier il est prévu de faire une salle de bains (vous l'aviez compris), un mini grenier et une grande chambre (25 m2 environ).
Je vous tiens rapidement informés de la suite.

Ménagez vous !


lundi 30 janvier 2017

Chantier


Un mois sans nouvelles ... A vrai dire un mois de repos mais quand même un peu occupé à l'extérieur (abords, bois,etc) et à l'intérieur (préparation du grenier). A propos du grenier les matériaux arrivent cette semaine. Vous serez informés de l'avancée des travaux, c'est promis !
Quelques photos pour vous faire patienter (je vais essayer de ne pas  doublonner cette fois !).

La mare gelée et un prédateur.


La mare dégelée au lever du soleil.


Notre voisin au lever du soleil



Une poule de Marie (3 oeufs par jour avec 4 poules en ce moment !)



Ménagez vous !

dimanche 1 janvier 2017

Nouvelle année


Les actionnaires majoritaires et la direction générale de la société "Maisondaprès" vous souhaitent une très heureuse année 2017. Puisse-t-elle vous apporter tous les bonheurs possibles (et nous rapporter un max).

Quelques fleurs pour vous aider à démarrer tambour battant ...







Ménagez vous !

dimanche 18 décembre 2016

Retour à Lunegarde


Une rapide visite au village de Lunegarde (où nous étions allé il y a deux ans) toujours décoré avec des "bouts de ficelle" (ce n'est pas péjoratif mais au contraire très réussi). Nous y retournerons de jour et de nuit ...

Quelques photos qui vous donneront peut être envie d'y aller voir !












Deux articles la même semaine : c'est la fête !

mercredi 14 décembre 2016

Mur


Vraiment pas sérieux : un article par mois ! Mais que fait il pendant sa retraite ? Bon, hébé, pas mal de choses et je vous oublie ...
Alors, ces dernières semaines on retiendra principalement le vidage du grenier. Mais le chantier d'aménagement dudit grenier s'est arrêté là car depuis il fait beau. Je préfère garder ce (gros) chantier pour des périodes à météo difficile.
Donc Marie et moi avons surtout passé du temps au jardin (nettoyage, feuilles, compost, BRF).
Et puis je me suis lancé dans la construction d'un muret en pierres sèches. Ce muret entoure le gros frêne qui est à côté de la maison. Pour ceux qui seraient perdus, sur la photo ci dessous on voit à gauche le hangar, au milieu notre maison (avec le frêne) et à droite la grange.
Au pied de ce frêne, côté chemin, il y avait déjà un muret (en pierres sèches) que je n'ai pas touché.
Ça va , vous suivez ?


Quand on arrive à la maison on a maintenant ça :


Faisons le tour par la droite ... En bas à droite de la photo c'est le début de l'ancien muret.


A l'autre bout, je me suis raccordé à ce vieux mur et j'ai ouvert une allée qui permet de donner une deuxième entrée sur la cour. A droite de cette allée on devine le début d'un massif créé l'an dernier.



Le bout de l'allée qui débouche sur la cour (cette allée est en 0/20 étalé sur un géotextile)



Une vue un peu plus large prise de la cour. Le triangle en herbe à gauche est un vestige de la "pelouse". Ce triangle va agrandir le massif de l'an dernier.


Le mur côté cour. Quand je ne saurais plus quoi faire (disons dans une cinquantaine d'années), je ferai du mortier puis j'enlèverai la rangée supérieure de pierres et je les recalerai au mortier (c'est plus facile pour faire quelque chose pile poil de niveau). En attendant, nous nous contenterons d'un mur avec quelques défauts (mais, dans un an ou deux, avec les plantations et l'herbe, on aura l'impression qu'il a toujours été là !).


J'ai remis quelques brouettes de terre et de compost pour être au niveau du muret (et atténuer la pente à certains endroits). Sur la pointe (première photo) j'avais déjà planté des arbustes l'an dernier. Ceux ci ont maintenant davantage de terre + du compost + du BRF.



Voilà pour cette activité pierres sèches ! Il reste à fignoler tout ça, agrandir les massifs et les border (bois, pierres ... à suivre).

Mais il y a eu aussi quelques balades (trop peu dit Marie) et des photos (trop peu, dis-je).

Deux images parce que vous le méritez bien ! Une première de notre village tout simplement.


Une deuxième à quelques centaines de mètres de la maison ...



Ménagez vous !

Et si vous ne savez pas quoi faire de vos longues soirées d'hiver courrez voir le dernier Ken Loach (... surtout si vous pensez aller voter en 2017).

dimanche 13 novembre 2016

Travaux divers

Bon alors, tu bosses ou quoi ?

Comme promis, un état des travaux réalisés ou en cours.

La cave. Quasiment terminée. Il y a maintenant une porte, un éclairage et des étagères.

La porte est faite en lames de volet (sapin) assemblées avec un Z côté intérieur. Elle est supportée par des pentures de 50 cm et des gonds à visser.


Les étagères déjà mentionnées dans un précédent article sont garnies.


Le tas de pierres qui était stocké au bout de la grange a migré derrière le nouveau hangar. Ces pierres (triées après la démolition de l'ancien hangar) vont être utilisées pour construire ou consolider des murets. Nous avons bougé au total 5 remorques de pierres. Le tas semble petit mais il y a plusieurs couches vers l'arrière ("Je ne sais pas si vous avez remarqué Thérèse, mais il y a une espèce de deuxième couche à l'intérieur !")



Deux jours passés chez Bernard à tailler (pas arracher, nuance) une haie sauvage et à broyer tout ça. Au final 6 m3 environ de BRF rapportés à la maison.


Une partie a déjà été utilisée comme ici à l'entrée du jardin.


Ou dans ce futur massif de fleurs et d'arbustes qui ferme la cour... mais aussi dans une partie des haies.


Dans la buanderie construction et pose d'une nouvelle étagère pour stocker principalement des graines (en particulier celles que Marie récupère au jardin). J'utilise à nouveau du parquet de peuplier. J'en profite également pour revoir l'installation électrique et l'éclairage de cette pièce.

 


La mare inlassablement nettoyée (par notre voisin) de ses lentilles d'eau et des feuilles a maintenant une surface claire.


A suivre. Ménagez vous !