jeudi 15 septembre 2016

Le retour ...



Quelques nouvelles promises dans le dernier article avec pas mal de photos ...

La maison est toujours là. La terrasse est carrelée mais les joints attendent ! Quelque chose me dit que ça ne devrait plus être long.


La maison d'un peu plus loin. Le gros frêne a fortement souffert de la sécheresse sans doute à cause des travaux de l'an dernier qui ont nécessité des tranchées à ses pieds. Verdict au printemps prochain sur l'état du bestiau.


Dans la grange aménagement d'un coin atelier (l'installation électrique avait été terminée en juillet avant la mariage). Cet aménagement a nécessité pas mal de temps de tri et de rangement après pas loin de 15 années pendant lesquelles le matériel a plus ou moins campé et changé de place plusieurs fois.


Vous doutez de la qualité du rangement en regardant les photos ? Hé bien vous avez tort !
Il y a trois plans de travail : un établi contre le mur, un autre avec la scie posée dessus et une table de fabrication maison (en fait une ancienne porte sur des tréteaux).


J'ai cherché des tréteaux costauds et suffisamment hauts pour travailler à l'aise. Je n'ai rien trouvé ou alors ça coûte un max. En cherchant sur le net je suis tombé sur le site d'un brocanteur qui vendait des tréteaux anciens (plutôt pour la déco). Je ne les ai pas achetés mais la photo m'a donné un modèle que voici.
C'est très très costaud et il y en a pour quelques euros seulement de bois.
J'avais l'idée de faire un grand plateau comme ça car pendant le gros des travaux je posais souvent une porte sur des tréteaux et pour pas mal de choses ça s'est avéré fort utile. A part que je posais la porte sur des tréteaux à 3 sous : ça bougeait souvent et je pestais régulièrement ...


Même la balayette et le ramasse poussière ont leur place attitrée. Le panneau est un souvenir de la fête de cet été ...


La surface de l'atelier (environ 60 m2) est maintenant définie car la cloison, le séparant de la pièce supplémentaire du logement, est en place (au niveau de la chaise). Côté atelier cette cloison est en OSB.


A l'étage du dessous on commence par la porte des toilettes sèches "extérieures" (cette partie est un ancien poulailler). Comme cette petite pièce le permettait j'ai construit quelques étagères à pommes de terre (comme ça on peut méditer sur l'état des patates quand nous utilisons les toilettes ...).


Dans la vaste cave qui a deux portes vers l'extérieur je suis en train de construire une cloison dans un coin afin d'avoir une pièce dédiée au vin et conserves. Cette cave dans la cave (10 m2) sera mieux isolée et donc plus fraîche en été. Pour l'instant j'ai coulé une semelle en béton (sur laquelle je bâtirai un mur en béton cellulaire de 10 cm) et posé le cadre de la porte. Le sol restera en terre battue (quoi de mieux pour une cave à vin ?).


Un petit tour ?

Devant la grange, la maison au fond, à droite un muret construit cet été (par un artisan ...) et des plantations.


Le tracteur et la remorque sont de sortie pour évacuer les pierres récupérées de la démolition du hangar (voir en 2011).
Malheureusement ces pierres triées par Marie et moi ont été recouvertes par les pierres tout venant pendant les travaux de la grange (les maçons peuvent avoir de mauvaises idées dès fois ...). Du coup ça rend la récupération des pierres plutôt difficile.
Nous avons fait un premier voyage malgré tout  ...



Le jardin et la grange ...



La maison à nouveau ...


Le poulailler et les haies qui poussent malgré la sécheresse (un arrosage par semaine).


 Un tas de bois livré cette semaine et rangé avec nos quatre petites mains.




Vous voyez qu'on peut s'occuper à la retraite !

Ménagez vous !



mardi 23 août 2016

Un si long silence ...


Un mois de juillet bien occupé (j'y reviendrai) terminé par un évènement ...

L'intérieur de la grange ressemblait à ça :



Il y avait des fleurs un peu partout ....



Des bagues à chaque doigt, des tas de bracelets autour des poignets, ...



De quoi grignoter ....


Hé oui, il y a eu un mariage à la maison d'après !

Mais les travaux ont repris. Des précisions dans les prochains jours. Là j'ai une sieste en vue ...

Ménagez vous.

dimanche 3 juillet 2016

Carrelage


Bon, en fait, le blog a une semaine de retard. Le carrelage c'était le week end dernier.

Pose du carrelage sur l'ex trottoir nouvelle terrasse. C'est un gré cérame dont la surface rappelle vaguement des tomettes ou des briques. J'utilise de la colle sur ce trottoir en ciment. Les carreaux font 8 mm d'épaisseur. 



Gros plan sur le look. Les joints seront sans doute beige. Il reste encore quelques m2 à faire (15, 20 ?) mais ça sera le week end prochain.



Sinon ce week end c'était aménagement de la grange. Pierre, un menuisier du coin, avait posé et assemblé les chevrons. Il a surtout passé du temps à mettre tout ça de niveau.
Samedi j'ai commencé par épandre de la ouate de cellulose entre les chevrons sur à peu près 1/4 de la surface histoire d'isoler la cave qui est en dessous (le vin ça se bichonne). Puis pose de l'OSB de 22 mm (vissé avec des vis de 55). Marie m'a bien aidé dans le transport des plaques.



Sur la photo on aperçoit au fond quelques chevrons. En fait je n'ai pas fixé les dernières plaques car l'entreprise qui doit terminer la pièce commencée au fond (ça va vous suivez ?) va finir le sol de son côté et ce sera plus facile pour les raccords (et le renforcement des chevrons sous la cloison qui fermera la pièce. Ouf) ... La fin du chantier de cette pièce supplémentaire est prévu pour l'automne. Du coup, cet été nous aurons à disposition un plancher de plus de 110 m2 (pièce + grange).
On pourrait presque louer ce volume pour un mariage ...


Notre voisin avait coupé l'herbe le week end dernier. Le foin a maintenant été étalé dans le jardin.


J'ai laissé l'herbe haute au pied des arbres fruitiers pour un essai d'influence de la  biodiversité sur les arbres et leur production. A suivre.

Quelques fleurs de Gaura pour que vous passiez une bonne semaine ...




Ménagez vous !

dimanche 19 juin 2016

En vrac


Pour vous donner des nouvelles du pays.

En vrac dans l'ordre des photos faites aujourd'hui avec un peu de soleil (en ce moment, avec des temps de pose très courts on arrive à capter un peu de soleil et ainsi se rappeler ce que ça fait).

Un des nouveaux massifs. Tout jeune donc mais l'an prochain ...




Devant la maison Marie a planté divers végétaux plus ou moins mangeables ou des fleurs. On devine les briques "mulot" (autrement dit des demi-briques) qui vont servir à délimiter la zone plantée et surtout éviter que la terre descende sur le beau carrelage (pas encore posé, mais ça ne saurait tarder).
Pourquoi carrelage et pas terres cuites ? Parce que pour poser des terres cuites il aurait fallu casser tout le trottoir (une histoire de niveaux) et je n'en ai pas le courage (oui je l'ai déjà dit et alors ?). Alors que le carrelage avec ses 8 mm passe nickel.



Allons vers la grange. Tiens des pierres. Aménagements en cours.

 

La grange. Dans les prochains jours pose de chevrons (par un menuisier). Dans la foulée je poserai l'OSB et la salle de bal sera prêt (elle devrait faire une centaine de m2).


Les travaux de la grange se terminent vraiment (les abords). Le chemin a été remis en état.


D'un peu plus loin ...



 Des nouvelles de la bande boisée le long du parc des poules : ça pousse. Le blé noir et le trèfle aussi. Ils seront fauchés à la fin de l'été et laissés sur place pour pailler les arbustes et arbres.


Quelques roses sur le puits ...


Des courgettes sur une nouvelle lasagne.


Ménagez vous.

dimanche 29 mai 2016

Bilan


Un bilan de ces quelques jours de vacances, ma foi étonnamment (je parle pour moi) fort actifs ...

Le trottoir devant la maison a deux inconvénients : être en béton de ciment et pas assez large pour lui valoir le nom de terrasse.
J'avais le projet de l'enlever complètement mais le chantier m'a fait peur ! Donc j'ai choisi d'en casser seulement une partie tout le long de la maison basse (la partie plus étroite encore qui continue le long de la maison "haute" sera bien enlevée). Le béton fait entre 7 et 10 cm d'épaisseur et il est très costaud. Retour de l'ami marteau piqueur avec lequel j'ai joué quelques heures (7 à 8 heures environ)
Une fois le ciment enlevé j'ai creusé encore un peu, égalisé le fond et posé un drain dans du géotextile et du gravier.


A la jonction des deux maisons il y a un regard en attente (2009) où arrive déjà un drain qui passe sous la maison. C'est là que ce nouveau drain débouche lui aussi. De ce regard je rejoindrai le drain qui descend vers la mare (2008). Il n'y a pas vraiment d'eau sous la maison mais ça permet d'assainir un peu la base de ces murs en pierres.
J'ai aussi en partie élargi le trottoir d'un bon mètre. Ce qui fait que nous avons maintenant un peu plus d'aise pour installer une table. Cette terrasse fait environ 3m x 4m. Le tout devrait être carrelé car, à moins de tout casser (mais voir plus haut) je n'ai pas assez d'épaisseur pour poser de la pierre ou de la terre cuite. Donc sans doute un gré cérame si nous trouvons quelque chose qui nous convienne.


Autre vue du chantier ... A gauche de la porte de la cuisine la tranchée servira de zone de plantation d'aromatiques (principalement) et de fleurs. De l'autre côté il y aura simplement un gravier.
On voit le drain sortir de la tranchée car je vais laisser une entrée d'air à cette extrémité.

 

J'ai enfin posé le volet de la chambre et fait celui de la cuisine. Il est peint en gris clair (et non pas en blanc comme on pourrait le croire).


Marie et moi avons aussi passé pas mal de temps au jardin. Mais là vous avez l'habitude (surtout de la part de Marie) !
La photo montre l'entrée du jardin avec une meule. Nous ne sommes pas trop fans de ce genre de décorations mais là c'est juste pour symboliser un autre chantier qu'a été le vidage de la grange. En effet, nous allons refaire le plancher prochainement. Du coup, la grange est vide ... mais le hangar est plein et nous avons fait des voyages à la déchetterie.


Une photo plus large de ce que Yves a réalisé (j'avais promis) : couverture du débord de toit, gouttière et appui de fenêtre en zinc.
Devant le puits un rosier grimpe gentiment ...

 

Quelques fleurs pour vous ...


Un solitaire ...


Une météo capricieuse ...


Zébulon de retour après une escapade d'une dizaine de jours dont il est rentré sale, maigre, affamé, boiteux ... Mais la bête va beaucoup mieux !


Portez vous bien.

samedi 7 mai 2016

Mai, mois du repos

Quelques jours de vacances qui commencent au jardin. Avec le beau temps Marie et moi en mettons un coup au potager et dans les diverses haies et autres plantations.

Mais bon je commence par les nouvelles (très attendues) de notre cheptel. Tout va bien : les bestioles poussent à grande vitesse.



Voyez moi ce bidochon ...


Une première photo de la maison dans la grange "occupée". Le dernier travail de Yves c'était le meuble entre la cloison de la cuisine (en jaune) et le gros pilier en pierre (qu'on devine à gauche).
Et puis cherchez le chat ...


Une vue côté cuisine. Quoi ça penche ?


Pendant qu'il y était Yves a aussi fait de la zinguerie au niveau de l'isolation extérieure de la maison. La gouttière ne tient plus par un bout de ficelle. Le dessus de l'isolation en débord de toit est couverte par du zinc et l'appui de fenêtre itou. Il ne me reste plus qu'à faire un peu d'enduit pour couvrir le liège collé tout autour de cette fenêtre. Comme j'ai foiré la photo un peu plus large (bin oui ça arrive) je vous montrerai ça une autre fois.




Puisqu'on est dehors, un petit tour de la maison ?

Spirée à droite, trèfle incarnat. La serre de Marie au fond, derrière le tilleul.


La cour. Au premier plan toujours le même trèfle.


Les haies poussent. Ici autour du bac à compost. Nous avons tout biné et paillé.



Sur le côté ouest du poulailler la future bande boisée qui a bien démarré. Sur la partie gauche (un peu dégarnie) vous ne voyez pas trop une rangée d'arbres plantés en automne (frêne, chêne, charme, noyer). Au milieu Marie a planté une rangée de pommes de terre pour occuper l'espace, même si j'avais déjà mis des graines de sarrasin et trèfle. Au fond on y mettra aussi des cucurbitacées.


Au jardin trèfle incarnat et phacélie. Les abeilles s'occupent.


Ménagez vous.